Catégories
Phoque la pollution

Un cinquième limite planétaire dépassée

Un groupe de scientifiques ont publié une mise à jour de la théorie concernant les limites de la planète. Leur conclusion : nous avons largement dépassé la limite de notre planète en termes de pollution par substances nouvelles.

Cette année 2022 commence avec l’apparition d’une nouvelle morose. Un groupe de scientifiques a publié une mise à jour de la théorie concernant les limites de la planète. Leur conclusion : nous avons largement dépassé la limite de notre planète en termes de pollution par substances nouvelles.

Ce 18 janvier 2022, une équipe de quatorze chercheur.se.s de toutes les nationalités a vu paraitre leur étude sur la cinquième limite de notre planète dans la revue Environmental Science & Technology. Ils quantifient dans ce papier la pollution émise par les novel entities, substances nouvelles, c’est-à-dire tous les produits chimiques manufacturés.

La planète et ses neuf limites

Le schéma suivant, traduit par Vert, permet de mieux comprendre les enjeux de cette étude.

Le graphique représente neuf limites planétaires. Certaines sont simples, comme l’utilisation d’eau douce, qui quantifie l’eau douce qu’il nous reste ou bien l’acidification des océans. D’autres sont plus complexes et requiert des calculs scientifiques plus longs et compliqués. A ce jour, nous avons donc largement dépassé les limites de notre planète en termes d’extinction des espèces (intégrité de la biosphère) et de pollution par des substances nouvelles.

Que signifie dépasser la limite ?

Dépasser une limite planétaire veut dire que l’impact est tellement important sur la composition de la planète, notamment géologiquement, que cela peut altérer définitivement l’intégrité du système terrien. Les répercussions ne sont pas immédiates, mais sont envisagées sur le long terme et sont invisibles de notre point de vue. Elles n’en restent pas moins importantes.

Comme le montre le graphique, nous avons fortement dépassé la limite de la pollution par substances nouvelles. Nous n’avons pas dépassé cette limite ce 18 janvier, mais les chercheurs sur le projet ont seulement réussi à calculer cette limite récemment et ont publié le résultat ce 18 janvier. Il reste deux autres limites, en gris sur le graphique, à quantifier.

D’où vient cette théorie ? Le concept des limites planétaires, plus exactement the planetary boundary concept, est créé en 2009. Son but est de définir des limites environnementales dans lesquelles l’humanité peut agir sans se soucier des conséquences sur le système planétaire. Ce concept ne cesse d’évoluer à mesure que de nouvelles limites sont quantifiés et que les anciennes sont mises à jour. Pour les plus motivés, le papier d’origine est à retrouver en libre accès ici.

Le défi qu’ont rencontré l’équipe de scientifiques sur le projet est la définition des termes. Ils ont dû définir précisément ce qu’est une « nouvelle entité »

Les « novel entities »

Les enjeux dans cette étude étaient tout d’abord de calculer la quantité de entités nouvelles, de fixer un seuil pour la limite mais surtout de définir exactement ce que constituent les entités nouvelles.

Définition générale des entités nouvelles

Nouvelles substances, nouvelles formes de substances déjà existantes et formes vivantes modifiés.

La définition proposée contient donc les substances créées par l’homme et qui n’apparaissent pas naturellement sur la planète mais aussi les éléments naturels utilisés par l’homme pour ses activités.

Ainsi, ils comprennent dans ce terme les plastiques, pesticides, produits chimiques industriels, produits chimiques dans les produits de consommation, antibiotiques et produits pharmaceutiques. En tout, il existerait environ 350 000 types différents de ces entités nouvelles.

Pour en savoir plus, retrouvez le papier original en anglais Outside the Safe Operating Space of Planetary Boundary for Novel Entities.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s